Nicolas Bouvier

La chambre rouge, bureau de Nicolas Bouvier
dans sa maison de Cologny à Genève @Ladybirds Films

Voici quarante-deux ans – enlevez quinze ans passés sous d’autres cieux –  que j’ai peint cette chambre dans un rouge Pompéi auquel le tabac et le feu de cheminée ont donné une patine cuivrée, quarante-deux ans qu’un menuisier a posé juste au-dessus du foyer une bibliothèque à moulures de chêne qui rend – ce voisinage des livres et du feu – cette pièce hospitalière et rassurante. (La chambre rouge, éditions Métropolis, 1994)

Découverte en 1999, l’oeuvre de Nicolas constitue depuis un fil rouge dans mon existence. Du voyage à l’écriture en passant par la lecture, je n’ai rien décidé des tournants majeurs de mon existence, mais j’ai tout fait pour qu’ils adviennent. La constance de mes obsessions a fini par tracer une route dont les méandres un jour se sont mis à faire sens, un peu, beaucoup, absolument. Je me retourne aujourd’hui sur ce cheminement dépourvu de calculs, de rencontre en rencontre. Aucune planification ne m’aurait menée à ce point d’équilibre que Nicolas Bouvier, ses proches, sa famille et son œuvre, m’ont permis d’atteindre, chacun à leur manière, en me faisant comprendre à dix-neuf ans ce que l’écriture et les hommes ont de mieux à faire : de la poésie, et ouvrir leur porte.

Cette rubrique rassemble mes diverses publications en lien avec l’œuvre de Nicolas Bouvier :

Postface à la dernière édition des poèmes : Le Dehors et le Dedans, éditions Zoé, 2022

 

Collages 

 

Des Fourmis dans les jambes, petite biographie de Nicolas Bouvier, éditions La joie de lire, 2015

En voyage sur la route de L’Usage du monde, Le Poisson-Scorpion, Le Dehors et le Dedans, ou l’illusion d’un passage derrière le miroir, dans Nicolas Bouvier, Espace et Écriture, Éditions Zoé, 2010, actes du colloque Nicolas Bouvier qui s’est tenu à Brest en 2008.


L’usage de Nicolas Bouvier, Magazine du Monde juillet 2023, article d’Olivier Bauer sur les écrivains héritiers de Nicolas bouvier